Diamant
de synthèse

Diamant de synthèse - diamant de laboratoire
Diamant de synthèse - diamant de laboratoire

Grâce à ses progrès, la science a réussi à reproduire ce que la Nature avait réussi à faire en des millions d'années. Entre admiration et sidération, ce diamant particulier mérite d'être observé de plus près.

Les méthodes de culture en laboratoire permettent d'aboutir à la création de diamants dont les caractéristiques intrinsèques sont identiques aux diamants naturels.

Histoire
Qu'est ce qu'un diamant naturel ?
Pour bien comprendre

Qu'est ce qu'un diamant naturel ?

Enfoui à quelque 150 kilomètres sous la surface de la Terre, le diamant naturel brut est emprisonné dans le magma kimberlitique, une roche volcanique particulière. Peu à peu, ils remontent vers la croûte terrestre par des éruptions volcaniques. Un diamant naturel résulte d'une cristallisation de carbone pur soumis à des conditions de température et de pression extrêmes qui lui confèrent des qualités de dureté et d'éclat uniques. Pour qu'un diamant se forme sous la surface, il faut donc patienter des milliards d'années.

Chez OR DU MONDE, tous nos diamants naturels sont extraits des mines de Dominion ou de Rio Tinto au Canada, de Debswana au Botswana ou de Petra en Afrique du Sud.
Qu'en est-il du diamant de synthèse ?
Conçus en laboratoire

Qu'en est-il du diamant de synthèse ?

Le génie humain a réussi à reproduire la magie de la Nature. En laboratoire, on reconstitue à l'identique les conditions naturelles de la création d'un diamant, dont on peut même accélérer le processus. Véritables prouesses scientifiques, les diamants de laboratoire disposent des mêmes caractéristiques optiques, physiques et chimiques que les diamants naturels. Si bien que même l'œil expert des gemmologues ne perçoit aucune différence entre ces deux diamants.

Les diamants de laboratoire sont commercialisés à un prix 50% moins cher que les diamants naturels. Certains joailliers font même le choix de ne miser que sur des diamants de synthèse. Nous préférons laisser à chacun le choix de son diamant.

Les diamants de synthèse existent depuis février 1955. Mis au point par General Electric, ils étaient à l'époque plus petits et moins purs que leur équivalent naturel. On les destinaient à ce moment là uniquement à un usage industriel.

Aujourd'hui, la qualité des diamants issus de laboratoires est venue égaler celle des diamants extraits dans la Nature.
“Faire pousser un diamant en laboratoire serait moins polluant qu'une mine à ciel ouvert, mais cette technique est très gourmande en énergie.
Il existe deux techniques pour créer un diamant :
Techniques pour créer des diamants de synthèse
  • La production HPHT, l'acronyme de haute pression, haute température, soit la technique la plus utilisée par les laboratoires en Russie.
  • La production utilisant des réacteurs plasma CVD, l'acronyme de Chemical Vapor Deposition ou dépôt chimique en phase vapeur en français. Cette technique est utilisée en France par exemple et ce procédé serait dix fois moins énergivore que le HPHT.

Il faut compter entre 4 et 6 semaines pour obtenir un diamant de laboratoire. Selon certains, cette pratique serait moins polluante qu'une mine à ciel ouvert, mais faire pousser des diamants en laboratoire reste néanmoins très gourmand en énergie.
L'impact écologique
D'où provient l'énergie

L'impact écologique

Pour pouvoir mesurer l'impact écologique du diamant de synthèse, il faut prendre en compte l'origine de l'énergie.
En Chine par exemple, où 50 à 60% des diamants de synthèse sont produits, plus de 50% de la production électrique est issue du charbon, une énergie impropre pour l'environnement. En France, l'énergie est partiellement décarbonée grâce au nucléaire. Le type d'énergie utilisée a une importance capitale. De plus, la flambée des prix de l'énergie qui s'est accélérée depuis la guerre en Ukraine n'est pas sans conséquences.

Si l'on compare avec les diamants naturels, les mines créent des trous gigantesques dans le sol, nécessitant l'utilisation d'explosifs et entraînant de nombreuses autres conséquences sur l'environnement. La taille de ces cavités peut parfois atteindre la taille du premier arrondissement de Paris. Pour un seul carat de diamant il faut compter 4 tonnes de roche extraites.

Globalement les deux industries se renvoient la balle. Les mines affirment que leur production émet cinq fois moins de CO2 qu'un laboratoire, ce qui est vrai si on considère un laboratoire en Chine. Les laboratoires affirment émettre dix fois moins de CO2 qu'une mine, ce qui est vrai si on considère une source d'énergie décarbonée. 108.50 kg de CO2 par carat sont nécessaires pour un diamant issu de mine tandis qu'un diamant créé en laboratoire nécessite entre 9.17 kg et 511 kg pour un diamant créé en laboratoire.
En substance, tout dépend d'où vient l'énergie, si elle est renouvelable ou non.
  • Instagram feed OR DU MONDE
  • Instagram feed OR DU MONDE
  • Instagram feed OR DU MONDE
  • Instagram feed OR DU MONDE
  • Instagram feed OR DU MONDE
  • Instagram feed OR DU MONDE
  • Instagram feed OR DU MONDE

@ordumonde

Joaillerie OR DU MONDE à Bordeaux
nouveauté

Découvrez notre nouvelle boutique de Bordeaux

en savoir plus

Recevez des petits mots doux dans votre boîte aux mails

S'inscrire à la newsletter OR DU MONDE
Diamant à la provenance éthique
Métaux recyclés éco-responsables
Fabrication d’exception à Paris
Gemmes & diamants certifiés
Écrin éco friendly